single project

Soutien au lieutenant-colonel de gendarmerie de l’attentat de Trèbes

28767 signataires. Objectif : 30 000



Madame, Monsieur,

C’est dans les moments les plus sombres que brillent les héros.

Quatre morts, quinze blessés : la France touchée en plein cœur.

Les djihadistes de l’Etat Islamique appliquent la stratégie qu’ils employaient en Irak : frapper là où les militaires ne sont pas.

Les petites villes et les villages. Des gens comme tout le monde. Des gens comme vous et moi.

Personne n’est à l’abri.

C’est ce qui vient d’arriver à Trèbes, en pleine zone viticole, près de Carcassonne.

Redouane Lakdim, Marocain de 26 ans, était connu des services de renseignement pour « radicalisation ». Il était fiché S depuis 2014..

Et malgré tout, il a obtenu la nationalité française ! On croit rêver !

Ce n’était pas un enfant de chœur : c’est un pur islamiste qui a été mis en liberté. « Mis en liberté », car il a déjà été emprisonné pour délinquance.

Pour une raison encore inconnue, il a été laissé libre de commettre ses atrocités… Et le pire est arrivé.

Hier, il a commis un triple attentat terroriste.

En effet, Redouane Lakdim a commis 3 attaques :

  • contre un conducteur et son passager pour voler leur voiture à Carcassonne,
  • contre des CRS en train de faire leur jogging près de leur caserne,
  • contre le Super U de Trèbes, où il a pris des otages.

Les victimes sont nombreuses : quatre morts, quinze blessés dont deux très grièvement, et des familles meurtries.

Aujourd’hui il faut soutenir les victimes

Et rendre hommage à l’acte héroïque d’Arnaud Beltrame.

Ce lieutenant-colonel de gendarmerie de 45 ans a donné sa vie.

Nommé officier adjoint au commandement du groupement de gendarmerie de l’Aude en 2017, Arnaud Beltrame a été commandant de la compagnie d’Avranches jusqu’en 2014. Il a accédé au rang de lieutenant-colonel en 2016.

Fait prémonitoire, en décembre dernier, cet officier avait participé à un exercice simulant une tuerie de masse dans un supermarché de la région, selon le quotidien régional La Dépêche du Midi.

Courageusement, il est entré pour prendre la place d’une femme otage. Il a laissé son téléphone en marche pour que les forces d’intervention entendent tout ce qui se passe.

Son acte de bravoure a certainement permis d’éviter encore plus de victimes.

Ce matin, Arnaud Beltrame est mort en héros.

Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches.

Dans un grand élan national, rendons hommage à l’acte de bravoure d’Arnaud Beltrame, et manifestons notre soutien aux victimes de cet attentat ignoble.

C’est vous, vos proches et tous les Français qui êtes visés par ces attaques contre la France. Nous devons tous nous serrer les coudes et manifester notre appui indéfectible.

Nous devrons demander des comptes au ministre de l’Intérieur, pour savoir pourquoi encore une fois un islamiste prêt à commettre des attentats était en liberté, armé jusqu’aux dents.

Mais aujourd’hui, chère Madame, cher Monsieur, les victimes ont besoin de vous. Elles ont besoin d’être soutenues moralement et de voir que le peuple francais est à leurs côtés.

La mère du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame le dit clairement : « C’est quelqu’un qui, depuis qu’il est né, fait tout pour la patrie.» Quelqu’un qui dévoue sa vie à votre sécurité.

Il l’a prouvé jusqu’au bout, il a donné sa vie.

La France doit rendre hommage à ce héros et faire front commun avec les victimes. D’abors, nous devons former une grande communauté de soutien.

Pour le manifester, signez cette pétition de soutien et envoyez-la dès maintenant à votre famille, à vos amis, à vos collègues.

Nous vous tiendrons au courant des prochaines opérations que nous allons lancer.

Nous devons mettre les points sur les i pour que les terroristes islamiques ne puissent plus s’attaquer aussi facilement à nos proches.

En attendant, la priorité, ce sont les victimes et leur famille, que vous et moi devons soutenir de tout notre coeur.

Merci de votre soutien.

L’équipe Damoclès


  • Partagez
  • Signataires : 28767