single project

NON Au traité d’Aix-La-Chapelle entre la France et l’Allemagne !

1927 signataires. Objectif : 5 000



Macron est en train de jouer l’avenir de la France… dans votre dos !
Exprimez votre refus en signant la pétition et diffusez-la d’urgence avant le 22 janvier.

Madame, Monsieur,

Sans même consulter le peuple français, Emmanuel Macron va tenter de soumettre un peu plus la France à l’Allemagne, en signant un véritable Traité de Versailles à l’envers.

Un mois après avoir signé en catimini le Pacte de Marrakech sur l’immigration, Macron s’apprête à récidiver le 22 janvier prochain avec le Traité d’Aix-la-Chapelle.

Et en ajoutant au passage toujours plus de technocratie « européenne ».

Il a fallu attendre le 8 janvier, soit deux semaines à peine avant sa signature, pour que l’Élysée publie un communiqué annonçant ce traité, en prenant bien soin d’éviter de joindre le texte !

Il se fiche vraiment de la tête des Français !

De nombreux médias ont alors repris mot pour mot la propagande officielle.

Le but de cette manipulation est simple : ils veulent diaboliser tous ceux qui s’opposent au pouvoir de Macron et à la technocratie de l’Union européenne.

Pour cela, ils sélectionnent soigneusement quelques « fausses informations », comme celle évoquant la perte de l’Alsace-Lorraine. Ils focalisent tout leur discours dessus, comme si tous les Français inquiets pour l’avenir de leur pays le croyaient sérieusement, les faisant « subtilement » passer pour des débiles et discréditant par avance toute tentative d’opposition.

Si ces médias faisaient honnêtement leur travail, ils auraient pu relever à quel point ce Traité d’Aix-la-Chapelle est objectivement déséquilibré en faveur de l’Allemagne.

Sur les 28 articles qu’il contient, pas un seul ne sert avant tout les intérêts français.

Au contraire, l’article 8 engage la France à avoir pour « priorité » de faire de l’Allemagne un membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette exigence rappelle celle du vice-chancelier allemand Olaf Scholz en novembre dernier, quand il réclamait de la France qu’elle abandonne son siège permanent au profit de « l’Union Européenne ».

En plus de dilapider notre puissance diplomatique, le Traité d’Aix-la-Chapelle met l’armée française, 5ème du monde, au service de la sécurité allemande « en cas d’agression ». Quant à la langue allemande, bien moins rayonnante que le français à l’international, elle est pourtant placée sur un pied d’égalité et promue sur l’ensemble de notre territoire.

Plus grave encore, ce traité s’attaque à notre indépendance en tant que nation.

Sous les titres pompeux de « Conseil d’experts économiques » et « Conseil de défense et de sécurité », des organes technocratiques de contrôle franco-allemands vont être créés, avec un droit de regard sur des pans entiers de notre souveraineté. Le tout, sans que leurs membres n’aient été élus démocratiquement.

Et c’est bien vous qui allez devoir payer pour ça. Comme pour la création d’un « Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens ». Vos impôts, encore !

Les articles 13 et 14 du traité s’en prennent à l’unité de notre pays en encourageant la modification de « la législation » dans les régions frontalières, transformées en « eurodistricts », et le passage en force par « dérogations ».

Pendant ce temps, un ministre allemand pourra assister librement au Conseil des ministres français, coeur même de nos choix politiques et de nos décisions stratégiques…

Que reste-t-il après cela de notre liberté de peuple ?

Les Français n’ont jamais voté pour que leurs représentants agissent sous le regard, pour ne pas dire la contrainte, de dirigeants et de technocrates étrangers.

Sous couvert de coopération et de réciprocité, ce Traité d’Aix-la-Chapelle marque en réalité une entreprise de soumission de la France à l’Allemagne.

De plus en plus isolée sur la scène internationale, Angela Merkel use d’Emmanuel Macron comme d’une béquille afin de servir les intérêts allemands.

C’est une véritable capitulation historique dans laquelle Macron veut nous entraîner : dès son préambule, ce traité prévoit de « faire converger » la France avec le système allemand, au détriment de notre souveraineté et de notre liberté. Comprenez : la France va servir de marche-pied aux ambitions allemandes.

Et pourquoi s’aligner ainsi sur l’Allemagne, en laissant de côté le reste des nations européennes ?

Voilà pourquoi il est plus qu’urgent de nous mobiliser.

Avant même les élections européennes de mai prochain, nous devons faire reculer Macron dans son entreprise de rabaissement de la France et de démolition de notre souveraineté.

Signez la pétition contre le Traité d’Aix-la-Chapelle et partagez-la autour de vous !

Un grand merci pour votre action.

L’équipe Damoclès


  • Partagez
  • Signataires : 1927