single project

Pétition : NON à l’explosion du prix de l’électricité !

25356 signataires. Objectif : 30 000



Factures d’électricité écrasantes : les Français en ont marre de devoir éponger la gestion catastrophique de ce gouvernement.  Signez la pétition !

Madame, Monsieur,

L’électricité est en train de devenir un produit de luxe, à cause de Macron et de son gouvernement qui ont fait n’importe quoi.

Les conséquences sont catastrophiques pour vous et pour la France.

Vous avez peut-être déjà vu bondir votre facture d’électricité, comme Grégory et Stéphanie dont la facture a explosé de 800 € par an…
… à plus de 4500 € !

Et même ceux qui bénéficient encore des tarifs réglementés vont sentir passer la facture en février, avec une hausse brutale de 15 % !

Il ne s’agit pas seulement de mettre des pulls à col roulé, comme l’a préconisé le ministre de l’économie Bruno Le Maire, avec beaucoup de condescendance.

Pour beaucoup de familles modestes, mais pas assez pauvres pour être aidées, c’est leur quotidien et leur pouvoir d’achat qui sont en jeu !

Mais les professionnels sont aussi durement frappés.

Déjà de nombreux artisans doivent mettre la clé sous la porte à cause de la flambée des factures.

Vous avez probablement déjà vu passer l’information de ces boulangeries écrasées par leurs factures d’électricité.

En effet, le prix en heure pleine a été multiplié jusqu’à 26 fois ! Impossible de faire fonctionner les frigos et les fours.

Imaginez passer de 800 € par mois…
… à 10 000 € par mois, comme Noëlle et Jean-Michel, boulangers à Luitré en Ille-et-Vilaine !

C’est la mort assurée. 

Vous devrez vous contenter de pain industriel. Et encore…

Car il n’y a pas que les boulangers qui subissent cette plaie.

› La firme qui fabrique les conserves William Saurin, Panzani ou Garbit, doit fermer quatre de ses principales usines, représentant 80 % de sa production.

› L’usine Duralex dans le Loiret a dû fermer pour plusieurs mois.

› Le Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire annonce même que si les prix ne reviennent pas à la normale, ce sont 50 % des industries qui risquent de fonctionner en sous-régime, et une sur dix de s’arrêter complètement !

Et ce ne sont là que quelques exemples.

La cause, vous la connaissez : un grand nombre de centrales nucléaires ont eu des retards de maintenance, à cause d’une gestion catastrophique et idéologique du gouvernement Macron.

Habituellement, un maximum de réacteurs nucléaires étaient en fonctionnement début janvier, avant les grands froids. 

Fin 2022, 16 des 56 réacteurs nucléaires français étaient toujours à l’arrêt !

Macron en a même fermé deux à Fessenheim pour flatter les « écologistes ».

Alors que la France pourrait être indépendante en énergie et faire baisser le prix de l’électricité, elle est à la merci de l’« Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique » (ARENH), poussé par les technocrates de la Commission européenne.

Il faut que Macron arrête de raconter des bobards aux Français !

Qu’il se mette réellement au travail pour gérer la crise immédiate et pour préparer l’avenir.

Qu’il cesse de se soumettre à l’idéologie pseudo-écolo qui saborde le système énergétique français.

Forcez-le à investir lourdement dans les centrales nucléaires pour les démarrer dans les semaines qui viennent, et en remettre d’autres en ordre de marche le plus vite possible, à moyen terme.

C’est une urgence absolue, car si cet hiver va être compliqué, le prochain s’annonce encore pire si rien n’est fait maintenant.

Les Français en ont marre de devoir éponger la gestion catastrophique de ce gouvernement. Poussez-le dans ses retranchements en signant la pétition !

Signez la pétition maintenant pour exiger de Macron, de son gouvernement et du Parlement de : 

› Donner des informations claires sur la production envisageable dès le début 2023

› Engager un vrai plan d’investissement dans l’énergie pilotable (centrales nucléaires, hydrauliques, biomasse…).


  • Partagez
Damoclès! traite vos données à caractère personnel afin de procéder à votre inscription à sa lettre d’actualité et de mobilisation. Vous disposez d’un droit d’accès, d’effacement, de rectification et d’opposition sur vos données personnelles. Afin d’exercer ces droits et d’en savoir plus sur le traitement de vos données à caractère personnel, nous vous invitons à consulter notre Politique de confidentialité.
  • Signataires : 25356

Signer la pétition