single project

Migrants : Dissolution des ONG complices !

33229 signataires. Objectif : 50 000



L’ONG SOS Méditerranée, complice des passeurs, va grossir les prochaines vagues de migrants qui vont déferler sur l’Europe et la France.

Leur ancien bateau Aquarius avait été stoppé, mais ça n’a pas suffi : ils viennent d’en affréter un nouveau, l’Ocean Viking, pour leurs mises en scène de « sauvetages » qui ne servent qu’à forcer nos frontières.

Exigez la dissolution des ONG complices de l’immigration massive. Signez la pétition !

Madame, Monsieur,

Vous le savez : les vagues de « migrants » déferlent sur notre pays.

Pour eux, la France et son système de santé et d’allocations sociales est un véritable Eldorado.

Pire, ils menacent notre sécurité intérieure, en permettant aux terroristes djihadistes d’atteindre l’Europe.

Et savez-vous que ce sont des ONG basées en Europe qui permettent et amplifient l’invasion, en transportant ces migrants sur 90 % du trajet ?

Les gardes-frontières de l’Europe (l’agence Frontex) tirent la sonnette d’alarme depuis déjà 3 ans. Ils dénoncent ouvertement « la collusion entre les réseaux de trafiquants de migrants et des navires privés qui les récupèrent en mer comme des taxis ».

Le stratagème infernal est bien rôdé :

Les passeurs criminels promettent le rêve européen, et notamment l’Angleterre via la France, aux « migrants » africains, syriens et afghans. Ils leur soutirent une fortune pour la première traversée : 5000 €. Mais la promesse d’arriver en Europe et de profiter de l’argent des allocations suffit à les convaincre : en quelques mois, ils seront largement remboursés.

Commence alors la sordide mise en scène. D’un gros bateau, les passeurs les débarquent au large sur une coque de noix.

En réalité, ce rafiot est bon pour la casse. Ou bien, c’est un pauvre zodiac surbondé. En aucun cas, il ne peut faire la traversée.

Puis les passeurs contactent les ONG pour les prévenir qu’ils seront en naufrage dans 10 ou 12 heures. La mise en scène est périlleuse pour les « migrants », même par temps calme.
La tension sur ces rafiots surchargés est d’ailleurs explosive : rappelez-vous la tragédie, il y a 4 ans, quand des musulmans avaient jeté par-dessus bord les chrétiens de leur embarcation…

Ces associations assurent 90 % du voyage, prennent de belles photos de ces rafiots pour les médias.
Elles s’autoproclament « ONG » pour se donner une stature internationale, intouchable et désintéressée.
En réalité, ces associations militantes appliquent une stratégie politique. Elles instrumentalisent la crise migratoire pour subvertir les États et les peuples d’Europe par une immigration massive.

Et en plus d’imposer une immigration massive aux Européens, ces ONG font le jeu des réseaux mafieux.
Prenez par exemple le Phœnix, navire basé à Malte, mais qui ramène plutôt les « migrants » vers la Sicile, où le business des migrants est florissant : main-d’œuvre soumise et corvéable, prostitution et trafics en tout genre…

Salvatore Buzzi, ancien militant de l’extrême-gauche italienne était devenu bras droit du parrain de « Mafia Capitale », un consortium qui gère des camps de Roms et des centres d’accueil pour « migrants » . Une écoute téléphonique révélée à la presse donne le ton :
« As-tu une idée de combien on gagne sur le dos des immigrés ? Le trafic de drogue, c’est moins rentable !»

Et bien sûr, les flots de migrants charrient des fous, des violeurs et même des meurtriers (on ne compte plus les « incidents » partout où ils passent)…

… sans oublier des ennemis déclarés, favorables au terrorisme : selon un sondage du Centre arabe de recherche et d’études politiques de Doha, auprès de 900 « réfugiés » syriens : 15 % sont ouvertement pro État Islamique.

Ainsi, le gouvernement laisse entrer tranquillement sur notre sol des ennemis déclarés de la France, grâce aux associations complices !

Qui donc osera s’opposer à ces associations « ONG » qui n’ont rien d’humanitaire ?

Elles sont chouchoutées par les médias.

Elles soignent leur image avec beaucoup d’habileté.

Elles touchent souvent des subventions publiques grâce à vos impôts.

Elles peuvent dépenser chacune plusieurs millions d’euros par an.

Elles semblent intouchables…

Et pourtant, il faut les arrêter à tout prix !

Signez la pétition pour exiger leur dissolution.

Bien sûr, il faut avant tout leur interdire la navigation

En effet, contrairement à ce que ces associations affirment, ces mises en scène de sauvetage sont responsables des morts de migrants.

Les Australiens ont fait la douloureuse expérience de ce lien tragique.

Regardez ce graphique :

Quand les ONG sont refoulées, le nombre de morts chute. 

Quand on les accepte à nouveau, c’est l’hécatombe !

Ces ONG semblent se croire au-dessus des gouvernements puisqu’elles passent en force. 

Regardez SOS Méditerranée : on les prive d’un bateau, ils en trouvent un autre. Il faut les arrêter une bonne fois pour toutes.

Même le ministre de l’Intérieur Castaner reconnaît « des interactions de fait entre des passeurs et certaines ONG ».

Mais visiblement, ça ne suffit pas. Nous devons réagir. 

Des associations prétendument humanitaires sont devenues la façade légale de la mafia.

Si nous sommes des centaines de milliers à demander :

une enquête publique sur la complicité de ces ONG

la mise en examen de leurs responsables et des militants impliqués

et enfin la dissolution des ONG complices

Les autorités seront obligées de réagir. 

Signez maintenant la pétition !

Un grand merci pour votre action

L’équipe Damoclès

Destinataire :

Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron


  • Partagez
  • Signataires : 33229